Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Anne-Marielle Wilwerth L'accordéon du silence

Publié le par Claude Donnay

Anne-Marielle Wilwerth  L'accordéon du silence

Anne-Marielle WILWERTH L'accordéon du silence

 

Préface de Patrick Devaux – Illustrations de Pascale Lacroix

Editions Le Coudrier, coll. Sortilèges, 2016, 95 p., 20€

 

Quel beau titre ! Et comme il rend parfaitement compte du contenu de ce recueil paru aux éditions Le Coudrier. L'accordéon est un instrument dont le soufflet remue des vagues dans les yeux et dans le ventre. Mélancolie, solitude belle, musiques marines…, l'accordéon contient tout cela et bien plus encore. Et quand Anne-Marielle Wilwerth l'associe au silence, c'est un silence riche de toutes les émotions qui l'agitent.

 

Le format italien et les illustrations de Pascale Lacroix font de ce recueil un instrument vibrant entre les doigts du lecteur. L'auteure, subtilement, nous emporte au milieu des flots de la vie, là où elle se retranche sur elle-même pour mieux écouter le chant du monde. Tout le livre est rythmé par des vagues de textes, qui vont et viennent : Face à l'extrême – Le souffle des lampes – Semeur d'écume – La mémoire contagieuse – En pétillance et tout autour. De l'île, du phare, du rivage intérieur, Anne-Marielle Wilwerth interroge le temps qui fuit, se demande : "tout n'aurait-il été que mirage jusque là". Les oiseaux eux-mêmes "pincent sans relâche les cordes des mêmes questions".

 

Si la mer entoure, isole, ouvre un silence, elle suscite aussi le poème : "Je crois que je suis née / dans la barque abandonnée d'un poème". L'auteure prête attention à ces "choses qui ne font que passer / trop pressées pour peser", un "simple vacillement", un "phrasé un peu froissé", le soleil, la pluie, un "coin sauvage / où vient méditer le quotidien"

Anne-Marielle Wilwerth nous entraîne dans la fragilité, dans l'éphémère de la vie, entre lumière et doutes, vers le silence qui nous fait respirer et entendre l' "inentendu".

 

Ce recueil de la collection Sortilèges des éditions Le Coudrier est un régal de beauté. Et c'est peu de dire que les illustrations à l'aquarelle de Pascale Lacroix répondent merveilleusement aux mots éblouissants d'Anne-Marielle Wilwerth, que Patrick Devaux salue dans sa préface en ces termes : "Son style, reconnaissable entre tous, se saisit de l'émotion pour transcender l'évènement du moment, le fragile et la fugacité pour en faire quelque chose d'universel, ouvrant des portes où chacun peut y mettre ses propres projections de vie".

 

Un livre qui ne vous décevra pas !!!

 

Claude Donnay

Commenter cet article